Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


jeudi 23 mars 2017

Paris, décembre 2016. Les miséricordes de l’église Saint-Gervais-Saint-Protais.

Ma dernière escapade à Paris m’a permis de découvrir les stalles de l’église Saint-Gervais-Saint-Protais, qui cachent de très belles miséricordes.


Sculptées au 16ème siècle, elles sont ornées de scènes de la vie quotidiennes et de sujets "osés" inattendus dans un lieu sacré.


Une rare illustration des métiers quotidien débute par le savetier, accompagné d'autres ouvriers : le batelier a disparu, mais bateau et rames sont bien là, la bénédiction, un médecin en train d'administrer un clystère et un architecte :


 
Comme souvent, les miséricordes aux sujets scabreux ont été mutilées, malgré ça, on peut admirer les détails et la qualité des sculptures.

Le bain à deux, la danse des fous, où madame expose sa jarretière, un homme qui se chauffe les fesses, un autre se soulageant devant une maison, et un nu qui ne nous cache rien...


Des animaux familiers ou fantastiques sont aussi présents : cochon, sirène et dragons. Celles-ci sont en excellent état.




A mon passage, deux miséricordes célèbres manquaient : les cuisiniers et le tonnelier, peut-être en réparation.



Je n'ai pas pu savoir où elles étaient. A chaque visite, les gardiens se plaignent de vol et de vandalisme, espérons que ce n'est pas le cas.


A Paris, seuls deux lieux permettent d'admirer des miséricordes, cette église, et le musée du Moyen-Âge (musée de Cluny) qui proviennent de l'ancienne abbatiale de Saint-Lucien-les-Beauvais.
Pour tout savoir sur les miséricordes, le livre le plus complet est celui de D. et H. Kraus.
 

Aucun commentaire: