Vous pouvez aussi visiter mes blogs d'art postal :

ART POSTAL - REÇUS et liens vers les blogs de mes correspondants :
http://artpostalrecus.blogspot.com/

ART POSTAL - ENVOIS de 2010 à 2017 : http://artpostalenvois.blogspot.com/


vendredi 30 juin 2017

Inventaire "Ours" - Mai-juin 2017, le long de l'Elbe et de la Weser/Allemagne ...




Après la frontière tchèque, le premier ours rencontré sera situé à Dresde- 15, Mathildenstrasse.
Il se gratte le cou en souriant, devant le Lindenhaus, maison d'accueil pour les sans-abri gérée par l'Armée du Salut :



Près de notre hôtel, un magasin de bonbons "Bears and Friends" qui propose un grand choix d'oursons gélifiés :



La ville de Torgau se met sous le signe de l'ours : la visite de la ville est balisée par des traces d'ours, jusqu'à la superbe fontaine :


 

Sous le pont-levis du château, une fosse à ours "accueille " trois animaux. 
Comment tolère t-on à notre époque ces pratiques d'un autre âge ?


En plus, on fait appel à notre bon cœur pour financer la nourriture des captifs, un comble !



A Wittenberg, l'hôtel "Zum Schwarzen Baer" arbore une superbe enseigne. 
Contentons-nous des photos, les prix pratiqués ne sont pas pour notre bourse :

 

Un employé me fait entrer pour savoir ce que je fais, m'offre une plaquette de l'établissement, et me montre une sculpture d'ours. 
Charmant accueil : 


A Griebo, devant une jardinerie, celui-ci est bien patiné :



Nous changeons de région, et entrons en Saxe-Anhalt, dont voici le blason :




Comme à Wittenberg, la ville de Dessau, où a vécu Luther,  commémore les 500 ans de la réforme :




A la sortie de la ville, Jean-François attire mon attention sur une girouette originale :


Près de la rue de l'Ours et de la Place de l'ours, nous cherchons la cathédrale de Magdebourg :



On peut y admirer un des plus beaux ensembles de miséricordes d'Allemagne, dont voici un exemplaire choisi - si, si c'est bien un ours !




A Niegripp, une association qui n'a rien d'étonnant : l'ours polaire et la glace :



A Achim, jolie et originale façon d'informer son identité :





La ville de Nienburg se visite aussi en suivant les traces de l'ours, présent dans le blason. 
Tout près se tient un parc animalier avec des ours, mais je boycotte :





L'ours en peluche n'est pas oublié, quelquefois aux couleurs des équipes de foot locales :



Gourmand, l'ours ? Sans doute, bien présent dans de nombreux produits alimentaires :


 


Et pour un complément, les ours observés en Allemagne en septembre 2016 : 
http://lacabornedelourse.blogspot.fr/2016/10/inventaire-ours-septembre-2016-en.html


En clin d’œil à notre voyage à vélo, le dernier plantigrade sera français, et sur une bicyclette - rencontré en gare de Strasbourg, entre deux trains...

jeudi 29 juin 2017

Inventaire "Ours" - Mai 2017, à Prague ...


Des amis qui avaient visité Prague m'avaient envoyé de nombreuses photos pour mon inventaire "ours". 
A mon tour, je suis partie sur leurs traces.



A plusieurs reprises, on remarque un ours enchaîné à un boulet (?) je n'ai trouvé aucune explication, sans doute la coutume  des montreurs d'ours, très présents encore en Europe centrale.

Devant le restaurant de l'Ours Noir, sur une jolie place derrière l'église de Tyn :




Rue Mostecka, en montant au château - une foule déambule en se demandant pourquoi on lève la tête :





Rue Melantrichova, la maison aux Deux Ours d'Or - Un rayon de soleil nous attend pour la photo :


L'hotel restaurant U Medvídků, rue Perštýně, est une ancienne brasserie. Medved signifie ours.
J'ai aussi fait quelques photos à l'intérieur après un accueil sympathique d'un serveur :



Rue Rijna, devant le restaurant japonais "Kitchen" - Un mélange des genres, pas vraiment étonnant dans cette capitale cosmopolite !



Les courses pour le pique-nique du midi sont un bon prétexte. 
Pendant que Jean-François  achète notre ravitaillement, je parcours les rayons sous l’œil surpris des autres clients :




Quand je suis à l'étranger, je recherche aussi les albums jeunesse sur ce thème. 
A Prague, j'ai été gâtée. Beaucoup de choix dans la librairie Luxor, mais pas question de charger les sacoches. Dommage !




Les magasins de souvenirs se suivent dans les rues touristiques, très fréquentées, du vieux Prague :




Deux musées utilisent l'image de l'ours.
Le musée du Communisme, que nous avons visité  ; une très intéressante manière de connaître l'histoire de Prague et de l'ex Tchécoslovaquie :



Et le musée du Jouet, dans le quartier Staré Mesto, non loin du pont Charles :




Et ces deux sympathiques nounours qui nous saluent juste avant le passage de la frontière allemande, que font-ils là ?
Ils représentent la marque tchèque Boneka, fabriquant de fourrure artificielle, et de nombreuses sortes de textiles.




A bientôt pour les ours trouvés en Allemagne...

mercredi 21 juin 2017

Au fil de la Weser. Etapes 24 et 25. De Tündern à Hann.Münden.



Étape 24 – mardi 13 juin : de Tündern à Werdhen (74 kms /1576) 
Très beau temps.

Nous avons essayé de nombreux types d'hébergement : hôtel,  auberges, camping, chambres d'hôtes.
Et pension, comme la nuit dernière, chambres chez l'habitant, en général dans de superbes maisons anciennes :

 

Des compagnons souvent observés - les oies d'Egypte, avec leurs oisillons :


Les  ponts sont rares, et nous prenons, comme sur l'Elbe, souvent le bac. 
Celui-ci est surveillé par les ruines de la forteresse de Polle :

Avant l'invention des moteurs, le bateaux étaient tirés par des chevaux, ou des hommes :


Le château de Hehlen :


Au fil du fleuve :


 


Prenons le temps, par cette belle journée de visiter la jolie ville de Höchster, et son centre ville :  

 
  


Étape 25 – mercredi 14 juin : de Hausberge  à Hann. Münden (75kms /1651)
Très beau temps pour notre dernière étape.

Nous roulons maintenant dans la haute vallée de la Wezer, et les mollets sont mis à rude épreuve. Cette étape est la plus dure du parcours, et on comprend pourquoi la plupart de cyclos s'arrêtent à Bad-karlshaven.
Le paysage change et devient plus montagne.





Bien bel endroit pour la dernier casse-croûte du périple :



Petite halte à Bursfelde, et son monastère bénédictin - architecture romane, et splendides fresques du 15ème siècle :  

 
 

Et c'est l'arrivée dans la très belle ville de Hannoversh-Münden.







Fin du voyage, et naissance de la Weser, au confluent de la Fulda et la Verra, deux rivières que l'on peut suivre à vélo...mais c'est une autre histoire. 



Pour l'instant, nous fêtons la réussite de nostre projet, à la santé de tous ceux qui nous suivis et encouragés et nos 1651 kms :


 


 

Nous passerons le jeudi et le vendredi dans le train - 8 changements - en compagnie de nombreux voyageurs à vélo, partis sur de courtes ou de longues distance, une autre occasion d'échanges et de belles rencontres. 

L'Allemagne, pays du vélo, il suffit de monter dans le wagon "spécial vélos":



Un beau périple, avec une préférence pour la vallée de la Weser, moins monotone en paysages et plus diversifiée en découvertes.